dimanche 5 juin 2016

La politique économique americaine face à la crise de 1929

Je n'ai jamais cru que dans notre système capitaliste  les gens doivent être pauvres . Je crois qu'ils sont pauvres  parce  que nous n'avons pas  assez de cervelle pour diviser chaque année notre revenu national et les empêcher d'être pauvres . Harry Hopkins (conseiller du Président Roosevelt ).

Le plus de cervelle "fait penser  à l'ambition  du New deal d'une plus grande créativité  pour faire  face à la crise de 1929 .

La première  idée importante est de mettre en évidence  la naissance  de l'interventionnisme .Pour la première fois  dans l'histoire économique , L'Etat intervient massivement  pour faire face  aux dysfonctionnements du marché . Sur le plan économique , l'investissement public va se substituer  à l'investissement privé à travers la politique des grands travaux ( constructions de barrages privatisés par exemple au Burkina , avec 10 pour cent ou 20 pour cent pour l'état Burkinabè chaque année comptable ou constructions de Parcs privés , d'autoroutes et de routes semi  privées ou semi publics etc....) Sur le plan social , le chômage apparaît  pour la première fois  comme un mal social  ce qui justifie  ce qui justifie les premières mesures  de protection des salariés et des chômeurs .

Cependant , l'intervention de L'Etat ne sonne pas pour autant  la fin des mécanismes de marché .

Beaucoup de décisions  relèvent  de l'encadrement  de ces mécanismes : sécurisation des marchés financiers , normalisation des relations sociales. En final , il y a bien rupture  avec la mise en œuvre  de politiques conjoncturelles  actives  mais sur le plan structurel  l'économie Américaine reste fondamentalement libérale  et le marché reprendra d'ailleurs  toute sa place après la seconde guerre mondiale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire